Perles d'Afrique

Perles d'Afrique

Alger se cherche à Tunis!

La rue prise d'assaut…par les chars d'assaut !

Ou presque ! Ce matin, 11h, un déploiement impressionnant de véhicules blindés, bleus, comme la mer, s'alignent sur les grandes artères d'Alger et dans les points stratégiques de la capitale.

Les trottoirs eux, comme à l'accoutumée, sont pris d'assaut par les familles et les marcheurs du Week End. Un contraste saisissant. Le seul point étonnant, peu, très peu de véhicules, les stars habituelles des encombrements quotidiens !! Ils sont tous bloqués dans les barrages policiers.

Le ciel est balayé par un oiseau de fer blanc qui virevolte au dessus d'une ville qu'il veut effleurer, courtiser, ou éloigner d'un rêve à peine exploré.

Les bus eux aussi sont stoppés dans leur avancée aux différents « points chauds » de la ville. Impossible pour les marcheurs de rejoindre les lieux du rendez-vous. Ils sont arrêtés dans les autocars, dans leur quartiers, au commencement de leurs hésitations…Marche trop bien organisées, trop organisée !!

Faire confiance à qui ? L'opposition qui se réveille aujourd'hui…au cas où la contagion tunisienne prendrait ? Aux forces de l'ordre trop en ordre sous leur casque couleur méditerranéenne, dans leur chasse neige bizarre ?

Que fera la jeunesse ? Que vivra la rue ? Le peuple algérien y croit-il ? n'a-t-il pas trop souffert voici peu, voici trop longtemps peut-être aussi ? Qui réclamera la légitime richesse à partagée et qui s'engouffre dans des blindés, des lanceurs d'eau (ou aspirateur de pétrole), des tenues policières impeccables sur de jeunes gens sans avenir, ou dans un avenir volé ?

Ce soir, 18h 30, les véhicules blindés repartent vers leur garnison. La nuit les enveloppent et leur gyrophards bleus lumières titillent l'autoroute et les yeux des automobilistes indifférents, las d'une histoire qui se répète, d'une histoire qui leur échappe et s'écrit dans les couloirs des palais de quelques généraux.

Ils laissent derrière eux beaucoup d'amertume, pas mal de blessés (mais quelles sources croire ? quel nombre avancé ? quelle réelle confrontation ?), et d'autres rendez vous comme celui de mardi prochain, ou celui du 9 février. Ils laissent aussi de beaux discours et des slogans curieusement francophones sur une certaine idée de la démocratie, de la liberté, de la voix du peuple…auxquels tous sont quasiment sourds !

…la rue et les Algériens…demain peut-être ?



22/01/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres