Perles d'Afrique

Perles d'Afrique

de toutes petites étoiles

De toutes petites étoiles

Les temps nouveaux sont faits d’obscurités.

Le mien aussi.

Pourtant j’essaie de repousser les pensées qui détruisent.

Je me protège des actions qui engloutissent l’espérance.

Je tiens, à bout de souffle, à m’appuyer sur leurs richesses

Sans désespérer de notre nature humaine

Parfois si blessée, souvent abimée !

 

Demeurer dans l’obscurité pour habituer le regard

Accepter au début de ne rien percevoir

Faire confiance en une certaine adaptation

Révélation d’une première clarté lointaine

Un reflet, une hésitation, un point lumineux dans la nuit

Toute petite perdue dans des millions d’années lumière

Elle est là imperceptible, le regard s’approche…

 

Allonger dans la nuit, je regarde vers la haut

Les ombres ne peuvent anéantir la lumière

C’est dans la nébulosité que je peux voir la vie

Elle est si fragile qu’une trop forte lumière

En cache l’essentielle, trainée de comète.

Ecouter en fermant les yeux…

 

J’ai dans mon ciel de toutes petites étoiles qui scintillent.

D’abord petite étoile Alé dont les absences nous inquiètent

Et ses sourires et sa façon de dire « mère » nous ravient

Elle arrive et repars dans l’innocence de ses treize ans

Avide d’apprendre et de découvrir.

Elle est notre petite étoile filante.

 

Oum est là, lui, aussi du haut de ses seize ans.

Il a appris en un an ce que nous avons vu en vingt !

Léger, d’intelligence vive, la mort a déjà croisé son chemin

Enfance perdue, adolescence encadrée, librement

Il est toujours entre ses livres et ses cahiers

Cette étoile là se trouve prés du « Berger »

 

Encore plus discrète, l’étoile Mic est souvent déroutante

Son histoire est faite d’angoisse et de tendresse

Quand tout va mal elle risque de s’éteindre

Quand tout va bien elle illumine mon ciel !

Il entraine avec lui toute une constellation

Des traits dans la nuit qui dessinent un autre monde

 

D’autres petites étoiles reprennent la route

Elles suivent les avions, ou bien les satellites

Elles vont éclairer des cieux nouveaux des espaces vierges

Des inconnus les décriront images brillantes

Sur fond de pénombre.

Points lumineux qui arrachent un sourire, ou une larme.

 

Et si mes yeux s’ouvrent pour les voir scintiller

C’est grâce à vous qui me soutenez dans mes nuits :

Anne, Emilie, Nacera, Adeline, Aurélie, Amina,Miwa, Agnès,

Juliette, Emmanuelle, Anne, Siham, Brigitte, Cécilia, Rachel …

Qui sèment dans notre projet l’amour et le soutien

La force et la confiance, faisant de ce ciel, une brillante voute céleste !

 

Merci.

 

laurence, 14 février 2014



15/02/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres