Perles d'Afrique

Perles d'Afrique

Gabon : la paix en afrique centrale, débat

Gabon : La paix en Afrique centrale, objet d’une conférence-débat à l’ENA

Libreville, 2 avril 2012 (Infos Gabon)  – Dans le cadre de son cycle de conférences destinées à ses étudiants, la Direction Générale de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) a organisé le...

Libreville, 2 avril 2012 (Infos Gabon) – Dans le cadre de son cycle de conférences destinées à ses étudiants, la Direction Générale de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) a organisé le mercredi 28 mars dernier, dans son amphithéâtre, une conférence-débat dont la thématique « Les Nations Unies et la consolidation de la paix en Afrique centrale : les nouvelles approches de la diplomatie préventive », a été organisée. A-t-on constaté.

Le Directeur Général de l’ENA, Anatole Tsioukacka, a dans son intervention, mis en exergue la pertinence d’une telle rencontre de laquelle pourront être puisés les rudiments pratiques venant en appui des notions théoriques, singulièrement pour les étudiants de la filière « Diplomatie ».

Abordant le thème proprement dit, le conférencier, Abou Moussa, représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU, chef du Bureau régional pour l’Afrique centrale (UNOCA), a fait l’historique des mécanismes d’intervention de l’ONU en Afrique, plus particulièrement en Afrique centrale, qui ont débouché, pour certains conflits sur la mise en place des forces d’interposition comme la MINURCA (Mission des Nations Unies pour la RCA) avec mandat de préserver des risques d’embrassement militaire.

Selon lui, l’ONU, à travers le Conseil de Sécurité, est garante de la paix dans le monde. Il n’a pas manqué de féliciliter le Gabon de sa grande responsabilité et l’honneur de diriger cette instance à deux reprises.

La mise en place du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale, a-t-il souligné, procède de la volonté du système onusien d’appréhender et d’interpréter mieux les différentes données sociopolitiques et économiques, à l’aune des menaces qui peuvent affecter cet espace, et proposer des solutions idoines qui s’imposent, mais sans perdre de vue que « l’ONU, à travers l’UNOCA, accompagne les Etats dans leurs efforts de faire face aux menaces aussi bien nationales que transfrontalières ».

Mais les nouvelles approches de la diplomatie préventive, a-t-il expliqué, doivent être perçues comme une vision novatrice privilégiant les pourparlers, les négociations, les tractations…pour parvenir à prévenir les risques de conflits, tant à l’intérieur d’un pays qu’avec les voisins.

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2012

© Copyright Infos Gabon



06/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres