Perles d'Afrique

Perles d'Afrique

telle une naufragée, mon île est ailleurs...

Avril 2016 là bas

 

Je pars encore une fois.

J'attends déjà le prochain voyage qui me ramènera sur ce continent, ce pays, ce ciel bleu et la chaleur de l'amitié, cet autre chez moi, ce dernier chez moi.

Serai-je devenue orpheline en quittant ce pays quinze mois plus tôt, bien malgré moi?

Orpheline d'une terre, d'une histoire, d'un projet de vie ?

Revenir.

De mois en mois cela semble me tenir en vie. Ne pas dire tout de même survie car bien des projets se tissent autour de ma nouvelle existance.

Mais sans ces retours, qui suis-je?

Coque brisée sur le récif de ma terre natale que je ne reconnais pas vraiment mienne. Que je ne reconnais pas.

Naufragée dans le récit d'une nouvelle inachevée.

Chair déchirée sur les angles de rochers invisibles. Cœur qui saigne ou pleure.

J'écris dans cet aéroport familier pour achever l'instant qui s'efface sous le soleil.

Demain le froid et la pluie donneront raison à mon esprit esseulé.*

Les sets perdants se jouent sur le cours de mes départs.

Leur seul filet est celui qui ne laisse passer que les vols retour.

Encore là et déjà projetant les rayons du Ramadhan.

Mon être est assoiffé comme attendant le Ftour en été.

Leur présence me manque.

Leur absence se dessine d'un continent a l'autre.

Dispersés.

Et toujours là.

Cependant une famille, ma famille, me reçoit fidèlement à chaque escale.

Chaque retour est bercé par leur accueil.

Elle trace le manque sur un océan de souvenir agités au moment du départ.

 

Je reviendrai.

J'ai déjà pris mon billet pour Alger.

 

 

 

*la neige m'attendait!



01/05/2016
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres